En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logo Principal UB AgroSup CNRS

UMR Agroécologie

Groupe "Santé des plantes : défenses et mycorhizes"

Santé des plantes : défenses et mycorhizes

Animateur : Daniel WIPF

Notre groupe s’intéresse aux interactions entre la plante et des microorganismes (champignons symbiotiques biotrophes obligatoires, oomycètes…) participant à l’amélioration de leur santé (nutrition, défense vis-à-vis de pathogènes et résistance à des  stress abiotiques comme la sécheresse ou les métaux lourds). Dans ce contexte, les travaux du groupe s’organisent à différents niveaux d’intégration. 

Au niveau cellulaire, nous étudions les évènements précoces induits par l’interaction de la membrane plasmique végétale avec des molécules microbiennes dans la cadre d’une relation mutualiste ou pathogène. Nous analysons la ségrégation latérale des lipides et des protéines  (NADPH oxydases, transporteurs) en domaines membranaires, et cherchons à identifier les déterminants cellulaires de cette ségrégation dans les voies de signalisation. Nous analysons par ailleurs le rôle du trafic intracellulaire dont l’endocytose à clathrine dans cette signalisation. Enfin, nous nous intéressons à la façon dont les lipides et les formes actives de l’oxygène produites par des NADPH oxydases contribuent aux étapes précoces de la signalisation.

Au niveau de l’interface biotrophe, nos recherches se focalisent principalement sur la symbiose mycorhizienne à arbuscules qui s’établit entre la grande majorité des plantes terrestres et le groupe principal de champignons mycorhiziens (phyllum des gloméromycètes). Nos recherches visent à la compréhension des mécanismes permettant l'établissement et le fonctionnement de cette relation mutualiste, principalement au niveau des échanges nutritionnels (transportome). Nous visons notamment à identifier et caractériser des transporteurs de sucres, chez la plante et le champignon, et à analyser les flux de carbone  déterminant le bon fonctionnement (et le type ?) de l’interaction, au niveau de la plante entière, mais également au niveau de la membrane plasmique. Nous avons dans ce cadre identifié et caractérisé des transporteurs de monosaccharides fongiques qui permettraient l'assimilation directe de sucres du sol. Enfin, nous étudions la formation de la symbiose mycorhizienne en situation de carence nutritive. Nous avons montré qu’une double carence en azote et phosphate, modifiant le profil d’expression de gènes de défense, favoriserait l’interaction plante champignon via l’activation de NADPH oxydases.

Au niveau de la parcelle, nous analysons la façon dont la symbiose mycorhizienne pourrait être mise en œuvre  de façon à optimiser les services écosystémiques rendus. De fait, les champignons mycorhiziens contribuent à favoriser la nutrition minérale des plantes hôtes dans des sols carencés en phosphate notamment, l’absorption de l’eau, la résistance à des pathogènes ou à des stress abiotiques comme la sécheresse ou des métaux lourds, contribuant ainsi à la réduction des intrants chimiques et au maintien des rendements.

Notre principal modèle pour l’étude des voies de signalisation et de défense dans les interactions pathogènes correspond à des cellules de tabac élicitées par  la cryptogéine, produite par un oomycète Phytophtora cryptogea. Notre modèle principal d’étude de la symbiose mycorhizienne est l’association Medicago truncatula/Rhizophagus irregularis, mais nous  travaillons également avec d’autres plantes d’intérêt agronomique comme la vigne.

 
PERSONNEL

C. Arnould, AI, INRA (50%)
P. Aubert, ATP, INRA
E. Bernaud, AI, INRA (50%)
L. Bonneau, MC, UB
O. Chatagnier, AI, INRA
A. Colombet, ATP, INRA
C. Der IE UB
J. Fromentin AI INRA
P. Gerbeau-Pissot MC UB
N. Leborgne-Castel PR UB
J. Lherminier IR INRA (50%
J. Michel, TR, INRA (20 %)
V. Monfort-Pimet, ATP, INRA (20%)
D. Morandi, CR, CNRS
J. Negrel, CR, INRA
E. Noirot IE INRA (50%)
F. Simon_Plas DR INRA (20%)
G. Recorbet, CR, INRA
D. Redecker PR UB
F. Robert TR INRA
D. Van Tuinen, CR, INRA
D. Wipf, PR, UB