En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logo Principal Logo partenaire logo CARRTEL

Centre Alpin de Recherche sur les Réseaux Trophiques des Ecosystèmes Limniques

UMR CARRTEL

Centre Alpin sur les Réseaux Trophiques et Ecosystèmes Lacustre

Thésard : Baptiste BOGGIO - Encadrants : Florent Arthaud & Jean-Christophe Clément

"Contribution des zones humides lacustres dans le contrôle de la stœchiométrie de l’azote, du phosphore et du carbone des lacs. "

Résumé :

Dans le monde, 117 millions de lacs contiennent 90% de l’eau douce liquide de surface, et fournissent de nombreux services à des centaines de millions d’êtres humains : eau potable, irrigation, pêche, loisir, transport, énergie électrique ou thermique… Les roselières littorales associées à ces lacs et souvent dominées par Phragmites australis, favorisent la biodiversité et participent au maintien de la qualité des eaux. Ces écotones se distribuent le long d’un gradient allant de roselières terrestres à des roselières aquatiques. Les roselières terrestres sont rarement en contact avec l’eau du lac et possèdent des activités microbiennes dans leurs sols qui permettent une réduction ou un stockage important du phosphore, de l’azote et du carbone dissous provenant principalement du bassin versant. Les roselières aquatiques des lacs sont constamment submergées par l’eau du lac et pourraient donc réduire cette fois les teneurs en phosphore, azote et carbone de l’eau du lac. L’objectif central de la thèse est d’appréhender si au même titre que les roselières terrestres, les roselières aquatiques des lacs ont un effet significatif sur le cycle du phosphore de l’azote et du carbone de l’eau des lacs.

Le projet de thèse se décompose en 2 volets. Dans un premier temps, nous chercherons par une approche de méta-analyse spatiale à une échelle mondiale à caractériser l’effet des roselières sur les caractéristiques biogéochimiques des lacs par rapport aux autres facteurs environnementaux. Dans un second temps, nous étudierons expérimentalement les flux de phosphore, azote et carbone le long du continuum zones humides terrestres - roselières aquatiques – eaux libres en décryptant les mécanismes fonctionnels en lien avec les diversités microbiennes et végétales.

Au cours du dernier siècle en France, les surfaces de zones humides, dont les roselières aquatiques, ont très fortement régressé. L’étude des flux biogéochimiques littoraux, et le rôle des zones humides lacustres comme zones tampons permettra d’identifier la vulnérabilité relative des lacs, et d’énoncer des propositions de gestion et de restauration