En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logo Principal Logo partenaire logo CARRTEL

Centre Alpin de Recherche sur les Réseaux Trophiques des Ecosystèmes Limniques

UMR CARRTEL

Centre Alpin sur les Réseaux Trophiques et Ecosystèmes Lacustre

Alric Benjamin, thèse soutenue le 14 juin 2012, encadrée par Perga Marie-Élodie et Dorioz Jean-Marcel

Impact des perturbations sur les réseaux trophiques pélagiques lacustres : approche paléo-écologique.

La pression anthropique sur les écosystèmes aquatiques s’est particulièrement intensifiée depuis la Révolution Industrielle. L’urbanisation, les activités industrielles et agricoles croissantes ont conduit à l’augmentation de la quantité de nutriments exportée vers les rivières et, à terme, vers les lacs. L’eutrophisation des lacs a été un phénomène généralisé au cours du XXème siècle. Les mesures de restauration des systèmes n’ont pas conduit à un retour systématique à l’état trophique originel. L’efficacité de telles mesures aurait été limitée notamment par les conséquences du changement climatique. En même temps, les communautés lacustres de poissons ont largement été manipulées par l’Homme.

L’étude des réponses à ces perturbations à l’échelle d’un lac est tributaire de la disponibilité de longues séries de données. Ces séries, lorsqu’elles existent, ont débuté, au mieux dans les années 1950, alors que la plupart des lacs étaient déjà sous l’impact de pression anthropique. Par contre, la paléolimnologie fournit des indicateurs qui ne sont plus limités dans le temps. Le projet IPER-RETRO, au sein duquel sera intégré l’étudiant en thèse, repose sur une approche pluri-disciplinaire combinant les méthodes de la paleo-limnologie et de l’écologie, dans l’objectif d’étudier les réponses, sur les 150 dernières années et à l’échelle de l’écosystème, de quatre lacs français, à l’introduction de poissons (le Corégone), aux changements de concentrations en nutriments et au réchauffement climatique. Les quatre lacs sub-alpins profonds français (Lacs Léman, Annecy, Aiguebelette et Bourget) ont subi les perturbations considérées avec des intensités contrastées. Notre hypothèse est que, en comparant ces lacs appartenant à une même écorégion mais contrastés en terme d’intensité des perturbations, nous pourrons discriminer les réponses aux perturbations locales de celles aux perturbations globales.

L’étudiant de thèse se consacrera à l’étude de l’impact de ces perturbations sur les réseaux trophiques pélagiques. Les mofications de structure du compartiment planctonique seront étudiées par analyse microscopiques, biochimiques et moléculaires des restes des organismes planctoniques dans les sédiments. Les conséquences des changements de structure du réseau trophique sur son fonctionnement seront étudiées à partir de l’analyse de la composition en isotopes stables du C et de N des macro-restes. Une étude préliminaire menée sur le lac d’Annecy en 2007 confirme la faisabilité et l’efficacité de telles méthodes.