En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal Logo partenaire logo CARRTEL

Centre Alpin de Recherche sur les Réseaux Trophiques des Ecosystèmes Limniques

UMR CARRTEL

Centre Alpin sur les Réseaux Trophiques et Ecosystèmes Lacustre

Axe thématique : BACC (Biodiversité Aquatique: Causalités et Conséquences Fonctionnelles).

Responsables de l'axe thématique BACC : Emilie Lyautey & Orlane Anneville.

Les organismes lacustres dépendent de leur environnement. Les caractéristiques physiques et chimiques de leur milieu sont affectées par les changements des facteurs naturels (évolution et variation climatique) et humains (occupation des bassins versants,...). Ces variations ont des effets sur la biodiversité, l'abondance des populations, la structure des communautés et les interactions entre organismes. Il en résulte des modifications dans le fonctionnement général et les propriétés écologiques de l'écosystème lacustre. Celles-ci sont étudiées pour différentes composantes des réseaux trophiques (bactéries, algues, poissons,...), à des échelles spatiales et temporelles multiples.

Objectifs de recherche :

Un premier volet consiste à décrire et comprendre le rôle de la biodiversité dans le fonctionnement de l’écosystème.

Les études sont réalisées à différents niveaux d’organisation (de l’individu à la communauté) et sur différents types d’organismes (du virus aux poissons). Il s’agit d’analyser la diversité de groupes jusqu’à présent peu pris en compte (archées, picocyanobactéries, macrophytes) et de comprendre leurs rôles fonctionnels (connections entre les réseaux micro- et macrobiens ; acteurs des cycles du méthane ou de l’azote).

MELAC reseau trophique

MELAC reseau trophique / Copyright : CARRTEL

Un second volet consiste à comprendre l’impact des forçages sur les communautés.

Il s’agit d’évaluer la réponse d’organismes clés à ces forçages (ex. impact des micropolluants ; hiérarchisation de forçages multiples), de mieux comprendre les liens entre phylogénie et sensibilité, et d'évaluer le rôle du potentiel adaptatif des organismes. Pour répondre à ces deux volets, les travaux s’appuient sur des suivis (base de données OLA) et sur de l’expérimentation in situ et en laboratoire, sur des pas de temps contrastés allant de quelques jours à plusieurs décennies.

Perche /  Copyright : JL Bertoncello

Perche / Copyright : JL Bertoncello